Témoignages

Ils sont partis faire leur SVE à l'étranger

Angela en Irlande

Cette expérience m’a permis d’améliorer mon anglais et de découvrir l’Irlande. Je suis devenue plus indépendante et j’ai acquis énormément de compétences pour ma future carrière. Je pense que dans la vie, il faut réaliser ses rêves. Un jour je pourrai raconter à mes enfants mon rêve irlandais.

Lire le  rapport d’Angela

Lionel en Espagne

Je souhaite à un maximum de personnes de participer au volontariat européen car c’est quelque chose d’unique dans la vie et cela représente une expérience inoubliable. Maintenant grâce au centre “As Corcerizas”, je maîtrise les thèmes des énergies renouvelables, de l’écoconstruction, de l’environnement et je suis capable de les expliquer.

Lire le rapport de Lionel

Geoffrey en Slovaquie

Une année en Slovaquie, cela m’a donné le temps de rencontrer de nombreuses personnes avec lesquelles j’ai eu la chance de vivre des aventures hautes en couleur ! J’ai développé des compétences en photographie, en musique, en travaux manuels et en traduction.

Lire le rapport de Geoffrey

Maïté en Espagne

Le fait de vivre et travailler au quotidien avec des personnes de différentes cultures m’a permis d’enrichir ma connaissance des autres et de développer ma tolérance. Je travaillais en effet dans une équipe mixte gitans/non-gitans et je vivais avec des italiens, des hongrois, une polonaise et une française. Ce brassage de personnes m’a ouvert les yeux sur la richesse des différentes cultures dans le monde

Lire le rapport de Maité

Julie en Russie

Cette année fut la plus étonnante année de ma vie, elle m’a permis de tester mes limites, de sortir de ma zone de confort. Devoir constamment parler en russe, travailler avec des enfants adorables mais difficiles, ce n’était pas de tout repos ! Mais j’en ressors grandie, plus tolérante, et avec l’envie de vivre d’autres aventures !

Lire le  rapport de Julie

Visiter le blog de Julie en Russie

François en Islande

Cette expérience m’a permis de découvrir beaucoup de belles choses dans ce pays atypique, ainsi que de rencontrer un grand nombre de personnes d’origine et de culture différentes, ce qui est très, très enrichissent et le fondement de ce programme d’échange européen, à mon sens. Je me sens bien dans cette association, entouré par des personnes ouvertes d’esprit, avec qui je partage, j’apprends et je passe du bon temps.

Lire le rapport de François

Yasmina en Irlande

J’ai eu la chance d’intégrer une association « SCP Bantry & Dunmanway » situé dans le sud de l’Irlande. L’objectif premier de l’association est d’encadrer et apporter un soutien aux élèves en difficultés/en décrochage scolaire. J’ai retiré de cette période:

– Une plus grande confiance en moi
– Une amélioration de mon niveau d’anglais
– Un intérêt profond pour le voyage et la découverte de l’autre

Très bon suivi de l’organisation d’envoi. Je n’ai absolument rien à dire. Monsieur Dimanche était très disponible et m’a fourni toutes les informations nécessaires pour mon voyage. Une fois sur place, je suis tombée sur une super équipe et nous étions très suivis.

 

Nora en Slovénie

J’ai effectué mon service auprès e iFarm Organic Project (Ekopot Association) en Slovénie.

La découverte d’un nouveau pays, d’une autre culture, de nouvelles personnes ayant
des parcours et des façons d’appréhender le monde différents. Je voulais
travailler dans l’agriculture, mais n’avais jamais oser m’approcher du secteur. C’était
un quitte-ou-double. De ce projet, j’en ai retiré des compétences en lien avec la biodynamie (un début du moins étant donné le
domaine), une amélioration de mon anglais, différentes soft skills en lien avec la vie
en communauté et dans un environnement multiculturel. Au final, une myriade de
choses, il ne se passe pas une semaine sans que je me dise « tiens ça c’est grâce à la
Slovénie ». Mon conseil: Partez, mais ne vous fermez pas sur vos souhaits, vos attentes et vos peurs. C’est
normal d’avoir peur, il faut trouver l’opportunité et l’apprentissage à avoir derrière
cette peur; les attentes et les souhaits que l’on a avant peuvent ne pas être ce qui
sera dans le projet une fois sur place. Il ne faut pas s’arrêter à cela, un projet de
voyage c’est un projet pour grandir, découvrir et s’interroger. Ne jamais manquer
l’occasion de poser des questions (même les plus stupides) et de discuter pour essayer
de comprendre la situation ou la personne en face de nous.

Ils sont venus en Belgique faire leur SVE

Larissa, au Domaine de Mozet

Mon rôle comme volontaire, c’est de soutenir les animateurs. Particulièrement quand il y a des grands groupes, c’est souvent utile d’avoir encore une paire des mains en plus. Je fais ce qui est en mon pouvoir pour soutenir les animateurs avec les préparations, les bricolages, l’organisation, le rangement, la vaisselle etc. Quand il n’y a rien à faire je cherche un petit projet de rangement moi-même. En tout cas, c’est rare que je m’embête!

Lire le rapport de Larissa

 

Saverio, au Domaine de Mozet

Grâce à ce période de volontariat à Mozet, j’ai maitrisé les technique de base pour gérer les espaces verts, en complétant ma formation académique basée sur les politiques de l’environnement. Je recommande vivement ce SVE puisque les volontaires peuvent travailler dans un environ très professionnel et, au même temps, très agréable pour ce qui concerne les relations humaines. 

Lire le rapport de Saverio

 

Nathan, aux Charmilles

Ce voyage et projet au sein d’un organisme comme celui des Charmilles m’a permis de grandir et de réfléchir plus sérieusement à mon avenir. J’ai eu évidemment de grands regrets de partir et de dire au revoir aux résidents et éducateurs au bout de si peu de temps passé avec eux, mais suffisamment de temps pour réussir à me dire que je suis capable de rester plus de 6 mois avec un emploi dans une même structure et de m’y sentir bien.

Lire le rapport de Nathan

 

Frederike, au Foyer Sainte-Anne

Le bénévolat au Foyer Sainte-Anne était une expérience pour la vie parce qu’en tant que bénévole, on a la possibilité de soutenir l’équipe et d’aider les résidents d’une façon différentes et plus libre qu’un employé. D’ailleurs notre travail était très variable car on avait l’occasion de travailler dans tous les domaines de la maison de repos.

Lire le le rapport de Frederike

 

Charlotte, au Domaine de Mozet

Les classes vertes, c’est la nature et l’écologie. Il y a une activité pour apprendre quelque chose de la vie des abeilles ou d’énergie, nous cherchons des traces des animaux, cuisinons des plantes sauvages, faisons une balade nocturne et puis nous faisons de land art. Je suis très contente que j’ai la possibilité de prendre part à ce projet.

Lire le rapport de Lorenzo et Charlotte

 

Lorenzo, au Domaine de Mozet

J’aime bien de travailler dans la nature et j’ai appris beaucoup des choses sur les plantes et le métier de jardinier.  J’ai appris á semer, á déplacer les plantes, désherber, tondre etc.  Pendant ces mois j’ai aussi appris á utiliser beaucoup des outils pour la réalisation de différents petits projets de bricolage et je trouve cela vraiment utile pour la vie de tous le jours

Lire le rapport de Lorenzo et Charlotte